Fil d'ariane :

ARRETONS LES VIOLENCES

Promiscuité, tension, anxiété... Le contexte particulier de confinement lié à la pandémie de Covid-19 voit la recrudescence des violences conjugales et intrafamiliales. Pour lutter contre ces violences, il existe plusieurs dispositifs.

 

 

 

 

 


 

3919 : le numéro de téléphone pour les femmes victimes de violence

 

Chantage, humiliation, injures, coups... Les femmes victimes de violences peuvent contacter le 3919. Gratuit et anonyme, ce numéro de téléphone est, en raison des circonstances exceptionnelles dues à l'épidémie du coronavirus et jusqu'à nouvel ordre, accessible de 9h à 19h du lundi au samedi.

Le 3919 Violence Femmes Info constitue le numéro national de référence pour les femmes victimes de violences (conjugales, sexuelles, psychologiques, mariages forcés, mutilations sexuelles, harcèlement...). Il propose une écoute, il informe et il oriente vers des dispositifs d'accompagnement et de prise en charge. Ce numéro garantit l'anonymat des personnes appelantes mais n'est pas un numéro d'urgence comme le 17 par exemple qui permet pour sa part, en cas de danger immédiat, de téléphoner à la police ou la gendarmerie.

Le numéro 3919, soutenu par le ministère en charge des droits des femmes et géré par la « Fédération nationale solidarité femmes » s'appuie sur un partenariat avec les principales associations nationales luttant contre les violences faites aux femmes.

Violences Femmes Info - 3919

Écoute, informe et oriente les femmes victimes de violences, ainsi que les témoins de violences faites à des femmes.
Traite les violences physiques, verbales ou psychologiques, à la maison ou au travail, et de toute nature (dont les harcèlements sexuels, les coups et blessures et les viols).
Ne traite pas les situations d'urgence (ce n'est pas un service de police ou de gendarmerie).

39 19  

(appel gratuit depuis un téléphone fixe ou mobile)   
Ouvert  du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00
Appel anonyme.
Appel ne figurant pas sur les factures de téléphone.

Source


 

La plateforme arretonslesviolences.gouv.fr

Durant toute la période du confinement, la plateforme en ligne arretonslesviolences.gouv.fr vous permet de signaler des violences, que vous en soyez victime ou témoin, et de bénéficier d'assistance et de conseils.

Elle est gratuite, anonyme, sécurisée et disponible 24h/24 et 7 jours sur 7. Elle assure un accueil et une orientation personnalisés.

Ce portail vous permet notamment de :

  • savoir si vous êtes concerné : des témoignages relatent des propos et comportements violents. Si vous vous y reconnaissez, vous pouvez en parler car la loi vous protège ;
  • savoir qui contacter, que vous soyez victime ou témoin : une personne de confiance, un médecin, une assistante sociale, la gendarmerie ou la police, une association spécialisée ;
  • savoir comment bien agir pour aider si vous êtes témoin ou confident ;
  • faire un signalement en ligne ;
  • apprendre à effacer vos traces de connexions selon le navigateur que vous utilisez.

Et aussi, il vous rappelle les numéros essentiels :

  • le 3919 pour être écouté, informé, orienté ;
  • le 17 en cas d'urgence.

Le site s'adresse également aux professionnels pour les aider à mieux repérer et prendre en charge les violences, avec la possibilité de télécharger des outils de formation spécifiques.

 

De nouveaux dispositifs

  • Une victime peut se rendre dans la pharmacie la plus proche de son domicile, où elles sera accueillie et où l'alerte sera immédiatement donnée auprès des forces de l'ordre pour une prise en charge rapide. La personne peut prétendre sortir de son domicile pour aller faire des courses et remplir l'attestation en cochant la case correspondante. Toutefois, il ne pourra lui être reproché de s'être échappée sans attestation.
  • Vous pouvez également envoyer un SMS au 114 : cela évite d'appeler le 17 si vous êtes en danger et dans l'impossibilité de parler. Ce numéro d'urgence est habituellement utilisé par les personnes sourdes et malentendantes. Les services de police, de gendarmerie, le SAMU, ou les sapeurs-pompiers seront contactés.

Par ailleurs, le 119, numéro d'appel pour l'enfance en danger, continue à être joignable 24h/24 et 7 jours sur 7. Il est gratuit depuis tous les téléphones et n'apparaît pas sur le relevé téléphonique

Source


Le 119 est le numéro national dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l'être.

 

Qui peut appeler le 119 :

- LES ENFANTS ET LES ADOLESCENTS
Les enfants confrontés à une situation de risque et de danger, pour eux-même ou pour un autre enfant qu'ils connaissent.

- LES ADULTES
Les adultes confrontés ou préoccupés par une situation d’enfant en danger ou en risque de l’être : famille proche, famille élargie, voisins, communauté éducative...

 

Dans quels cas appeler le 119 :

Les problématiques de dangers gérées quotidiennement par les écoutants du 119 sont multiples : une majorité des appels concerne des violences subies par les enfants (violences psychologiques, physiques et sexuelles), notamment au sein de la famille ou en institution. Le 119 est également contacté pour d’autres problématiques de dangers...

 

 

Que faut-il retenir sur le 119 :

  • 24h/24 - 7j/7 ; le 119 est joignable tous les jours de l'année, même la nuit
  • National : le 119 est un numéro national. Il est joignable de toute la France et des DOM
  • Numéro d'urgence : le 119 est un numéro d'urgence, chaque appel ludique peut empêcher un appel sérieux
  • Gratuit : l'appel est gratuit depuis tous les téléphones : fixes, mobiles, cabines téléphoniques ...
  • 45 écoutants : professionnels de l'enfance se relaient pour répondre aux appels
  • Pas sur les factures détaillées : le 119 n'apparaît sur aucun relevé de téléphone
  • Confidentialité ; respect de la confidentialité des appels

Source

 

Retour à la liste des actualités